5 mini-méditations 

d’ 1 minute

Le terme méditation désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste en une attention dans l'instant présent portée sur la respiration.

C'est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l'esprit, des états de conscience modifiés ou l'apaisement progressif du mental voire une simple relaxation.


Les bienfaits de la méditation

Lorsque la méditation est pratiquée quotidiennement, on commence à ressentir les premiers bienfaits au bout de 2 à 3 semaines. Une transformation interne plus profonde s'opère au bout de quelques mois de pratique. Les bienfaits retirés d'une pratique régulière de la méditation sont nombreux et ils ont été prouvés par des milliers d'études scientifiques au cours des siècles.

Elle améliore le fonctionnement du cortex préfrontal. Dédié à la gestion de nos émotions, ce dernier permet de prendre du recul, de développer intuition et créativité. Il circonscrit les méfaits du stress et limite les émotions négatives comme la peur ou la colère. Des études sur le stress ont montré que les méditants possèdent un niveau de stress de 30 à 40% inférieur à ceux qui ne pratiquent pas la méditation et qui possèdent un style de vie comparable. Les méditants sont moins enclins à la colère et à la dépression. De nombreux psychothérapeutes utilisent d'ailleurs la méditation dans leurs thérapies contre la dépression.

On remarque enfin des différences physiques : Mathieu Ricard, l'un des plus éminents moines bouddhistes français, émissaire officiel du Dalaï Lama en France, et de formation scientifique a prouvé de façon certaine qu'après trois mois de méditation, on observe un renforcement du système immunitaire, une hausse de 20 à 30% des anticorps, une augmentation des cellules souches dans le sang. La méditation contribue également à réduire le taux de cholestérol dans le sang et la tension artérielle.


La bonne technique

  1. Trouvez le bon moment
  2. Créez un environnement apaisant
  3. Choisir une posture confortable
  4. Se Relaxer
  5. Se Concentrer sur son souffle
  6. Purifiez votre esprit

Les pensées se bousculent, s’éparpillent ou entretiennent des peurs ?

Pour enrayer ces processus mentaux, la tradition "yogique" a recours aux mantras. Il s’agit de la récitation répétitive, murmurée ou silencieuse, d’un son (le fameux "om") ou d’une formule sacrée ("Shri Râm, jaï Râm"). Le mantra est prononcé dans l’expiration la plus longue possible. Sa charge symbolique et sa puissance vibratoire contribuent à vider la conscience pour y laisser un sentiment de paix.

​Anne-Lise ღ

Adaptez vos inspirations et vos expirations

Comptez tout en prenant une profonde inspiration et retenez le chiffre auquel vous y êtes à fond. La majorité des gens atteignent un nombre de 3, 4 ou 5.

Gardez à lʼesprit que celui-ci nʼa pas dʼimportance. Peu importe le nombre, adaptez-le à votre expiration. Répétez lʼopération pendant une minute. Utilisez un minuteur pour améliorer votre Concentration.

Comptez vos respirations

Décomptez silencieusement vos inspirations et expirations : 1 expirez, 2 inspirez, 3 expirez, 4… jusquʼà 10. Répétez trois fois.

Faites un court bilan de votre corps

Focalisez votre attention sur les différentes parties de votre corps, en commençant par le haut de votre tête et en vous déplaçant vers vos orteils.

Détendez consciemment chaque partie sur laquelle vous focalisez votre attention.

En une minute, vous devriez être capable de parcourir votre cuir chevelu, vos yeux, vos joues, votre bouche, votre mâchoire, votre cou, vos épaules, votre poitrine, vos bras, votre ventre et vos jambes.

Testez la technique « Sweet 16″»

Inspirez en comptant jusquʼà 4, ensuite maintenez votre souffle en comptant jusquʼà 4 ; 

et expirez en comptant jusquʼà 4, puis maintenez lʼexpiration en comptant jusquʼà 4.

Répétez trois fois.

Pratiquez la respiration abdominale

Prenez une longue inspiration en pensant que vous soufflez un ballon dans votre estomac. Ressentez vraiment votre ventre en expansion quand vous inspirez. Placez une main sur votre ventre pour le sentir.

Maintenez la position pendant un moment et expirez lentement tout lʼair de votre ballon. Répétez lʼopération pendant une minute. 

Utilisez un minuteur, si nécessaire.

 

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci : 
Source : Clément Artois "Article trouvé sur al-iletaitunefois.fr"